Le site de Sindibad
Tous les français ne sont pas égaux devant les médias et Sarkozy

Libérez Salah Hamouri !

Depuis deux ans et demi, le gouvernement israélien détient un Français dans l’indifférence générale
mercredi 5 décembre 2007

Envoyez cette carte postale à Sarkozy pour exiger la libération de l’otage français Salah Hamouri, détenu en Israël

Envoyez cette carte postale à Sarkozy pour exiger la libération de l’otage français Salah Hamouri, détenu en Israël

Publié le 5-12-2007 sur le site d’Euro-Palestine

Un étudiant français, de mère française, de père palestinien résident à Jérusalem, qui n’a donc en réalité que la nationalité française, puisque la "nationalité" palestinienne n’existe pas, est détenu depuis le 13 mars 2005, dans les geôles israéliennes, sans jamais avoir été jugé. Salah Hamouri, 22 ans, étudiant à l’université de Béthléem, est ainsi retenu en otage depuis près de 3 ans, et le gouvernement français refuse de lever le petit doigt pour le faire libérer.

Le gouvernement, en la personne de Norbert Wurtz, porte parole du Quai d’Orsay a écrit à sa mère, Annick Denise Guidoux-Hamouri, professeur de français à Jérusalem, que le gouvernement français "ne peut pas interférer avec la justice israélienne" ! Ce que nos dirigeants appellent la justice israélienne, ce sont les tribunaux militaires israéliens basés dans les terrtoires palestiniens occupés, totalement illégaux au regard du droit internatinal, comme celui d’Ofer, devant lequel Salah Hamouri s’est présenté le 18 novembre dernier, pour s’entendre dire pour la 23 ème fois que l’audience était "reportée".

La mère de Salah écrit : "Le soldat Gilad Shalit sert dans une armée d’occupation, il a été pris en otage, il a un pays tout puissant (Israël) pour le protéger, et la France engage toutes les démarches diplomatiques pour sa libération. Mon fils qui est au moins aussi français, est lui aussi pris en otage par la "justice militaire" israélienne, qui n’ayant que des "suspicions" contre lui, reporte sans cesse les audiences ; et il n’a personne pour le protéger. Monsieur Sarkozy a reçu en juillet dernier les familles des soldats israéliens, mais il n’a même pas daigné répondre à mes courriers. "

Ce même gouvernement qui réclame à cor et à cris la libération de trois soldats de l’armée d’occupation israélienne, ne s’est jamais soucié du sort des 11 000 prisonniers politiques palestiniens, dont des centaines de femmes et d’enfants qui croupissent et meurent dans des cellules insalubres, privés de soins, recevant une nourriture infecte, constamment humiliés après avoir été torturés. Pas besoin de jugement la plupart du temps. ils sont coupables de dire non à l’occupation, d’être membres d’une organisation politique (Salah Hamouri est accusé d’être membre du Front Populaire de Libération de la Palestine), ou même d’être trop actifs dans la société civile, au sein d’associations palestiniennes qui apportent une aide à la population.

En octobre dernier, les gardiens israéliens de la prison de Ketziot ont attaqué les prisonniers de nuit, dans leurs tentes, pendant leur sommeil, tuant Muhammad Al-Ashqa, et blessant près de 200 autres détenus. Les prisonniers palestiniens dans de nombreuses prisons israéliennes entamèrent une grève de la faim pour protester. Qui en a parlé ?

Amneh Muna, une palestinienne de 30 ans, en prison depuis 2001, vient de subir pendant 14 mois des conditions de détention incroyables en Israël, recluse en isolement, dans une cellule de 2 m x 2,5, infectée de cafards, 23 H sur 24, avec interdiction de parler à qui que ce soit pendant la seule heure de récréation, ni de recevoir des visites. Qui en parlé ? Une campagne internationale (nous remercions tous ceux qui s’y sont joints) vient de permettre à Amneh d’obtenir des conditions de détention un peu moins barbares.

Aujourd’hui, nous vous demandons d’interpeller le gouvernement français qui collabore ouvertement avec l’occupant israélien, sur la situation de Salah Hamouri, en envoyant d’urgence cette carte postale à Nicolas Sarkozy (franchise postale pour l’Elysée : dispense de timbre).

Il faut que nous soyons très nombreux à intervenir. Merci de nous commander des cartes en quantité, dans toutes les villes de France, et de bien vouloir en diffuser autour de vous. Il suffit d’envoyer un mail avec vos coordonnées exactes (ainsi qu’un N° de téléphone) à info@europalestine.com. Le coût est de 1 euro les 5 cartes. Pour les envois postaux, merci de commander minimum 20 cartes (soit 4 euros). Mais nous comptons sur vous et sur toutes les associations pour passer des commandes plus importantes, afin que cette campagne soit rapidement massive et percutante.

Nous vous conseillons par ailleurs de demander à l’ensemble des médias d’informer leurs lecteurs, auditeurs et téléspectateurs sur la situation de ce concitoyen français retenu en otage.

CAPJPO-EuroPalestine


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 181369

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Deux poids, deux mesures !   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License