Warning: strstr() expects parameter 1 to be string, array given in /home/sindibad/public_html/ecrire/inc/texte.php on line 408
kamikaze - [Le site de Sindibad]
Le site de Sindibad
Mort de Benazir Bhutto

kamikaze

Par Robert Solé, publié dans Le Monde
vendredi 28 décembre 2007

Contrairement à l’image donnée d’elle par l’occident, Benazir Bhutto était loin d’être une sainte et encore moins une grande démocrate. Elue à deux reprises Premier ministre du Pakistan. Son bilan est surtout marquée par des affaires de corruption et des pots de vin dont elle avait bénéficié. C’est son gouvernement en 1994 qui forma et encouragea les talibans à prendre le pouvoir en Afghanistan. Son retour au Pakistan, orchestré par les Américains, qui cherchent désespérément un remplaçant au général dictateur Musharaff, lui a été fatal.

Il n’empêche que malgré les menaces dont elle faisait l’objet (Son mari avait désigné les services secrets pakistanais), Benazir Bhutto a fait preuve d’un courage dont beaucoup de dirigeants politiques devraient s’en inspirer. Quels que soient les tueurs, ils ont fait preuve d’une grande lâcheté en s’attaquant à elle.

Sindibad

Kamikaze

Publié dans Le Monde du 28 12 2007

Messieurs les commanditaires,

Comme vous avez pu le constater, mon contrat a été rempli scrupuleusement. J’ai visé Benazir Bhutto à la tête, avant de déclencher ma ceinture d’explosifs. Ainsi, au lieu de retourner l’arme contre moi, j’ai fait, selon votre souhait, le maximum de morts et de blessés.

Mais c’est ensuite que les choses se sont gâtées. Vous m’aviez promis monts et merveilles dans l’au-delà, toutes les félicités. Arrivé à la porte du paradis, j’ai fait valoir mon statut de martyr. Figurez-vous qu’on m’a traité d’assassin ! Et, qui plus est, d’imbécile ! "Comment avez-vous pu croire à de telles balivernes ?", s’est exclamé avec fureur l’un des anges présents. Il paraît que le Très-Haut n’a jamais ordonné à quiconque de commettre un bain de sang. Messieurs les commanditaires, il n’est question ici que d’amour, de respect et de compassion. M’auriez-vous par hasard poussé au carnage et au suicide par simple cynisme politique ? Ou seriez-vous réellement des imbéciles, vous aussi ? "Des assassins, des cyniques, des imbéciles et des lâches", comme l’ange l’a dit ?

Robert Solé


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 181369

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Résistances   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License