Warning: strstr() expects parameter 1 to be string, array given in /home/sindibad/public_html/ecrire/inc/texte.php on line 408
L’ANNIVERSAIRE - [Le site de Sindibad]
Le site de Sindibad
Il y a un an, les néo-conservateurs prenaient le pouvoir en France.

L’ANNIVERSAIRE

Par Bernard LANGLOIS
vendredi 9 mai 2008

L’ANNIVERSAIRE

Par Bernard LANGLOIS, publié dans Politis du 8 mai 2008

Un an déjà, et surtout quatre ans encore au moins. Le sarkozysme est une calamité qui s’est abattue sur la France, dont la gauche tout entière – des Solferiniens aux trotskistes en passant par les cocos – porte l’entière responsabilité. Tant il était impensable qu’après douze ans de Chirac une opposition digne de ce nom puisse rater ce rendez-vous de la dernière présidentielle : elle l’a raté, et tant pis pour nous.

Pour nous consoler et nourrir nos résistances, trois bouquins parmi bien d’autres que je vous recommande de lire et d’offrir. – Mon premier est un travail de recension quasi exhaustif de cette année écoulée, recension assortie des commentaires avisés et sévères de l’auteur, le journaliste et blogueur de Plume de presse, dont je vous ai plusieurs fois vanté la pugnacité. Les amateurs, nombreux, d’Olivier Bonnet, qui attendaient l’ouvrage avec impatience, ne seront pas déçus : leur champion allie l’engagement de l’honnête homme révolté à une précision quasi notariale [1]. Quatorze chapitres, un thème par chapitre et cette conclusion, qui est aussi la nôtre : « Au-delà des anecdotes et de l’arrivisme politique, apparaît crûment une entreprise méthodique de destruction sociale. » – Mon deuxième ne le démentira pas, dont l’auteur, le médecin Christian Lehmann, fut un des plus courageux combattants contre la franchise médicale (combat perdu, mais dans un contexte politique aussi débilitant, qui peut espérer gagner quoi ? Ça ne doit pas empêcher de se battre !). L’auteur s’attache, lui, à démonter « la sarkolangue », décortiquant le discours du « fils caché de Margaret Thatcher et Silvio Berlusconi », mettant au jour avec brio ce qu’il appelle « la relation symbiotique » du candidat, puis du Président, avec Henri Guaino, « le Nègre de Narcisse » [2]. – Mon troisième fait aussi la belle part à ce « ventriloque » qui soufflait ses répliques à « la poupée » s’agitant sur la scène [3]. Sarkozy aurait-il gagné sans Guaino et son talent pour vampiriser les discours, les thèmes, les références de la gauche ? Analysant quelque 300 allocutions prononcées entre 2004 et 2007, les linguistes Louis-Jean Calvet et Jean Véronis donnent clairement à voir les différences abyssales entre les discours pensés et écrits par le « Pygmalion » (la plupart des discours qui ont marqué) et les pauvres envolées du candidat quand il est livré à lui-même… Trois essais qui valent condamnation sans appel du pauvre type qui s’agite au sommet de l’État, qui nous représente et nous fait honte à chaque occasion. Triste anniversaire.

pol-bl-bn@wanadoo.fr

[1] Sarkozy, la grande manipulation, Les points sur les ?i, 173 p., 17,90 euros.

[2] Sarkolangue, Ramsay, 172 p., 14 euros.

[3] Les Mots de Nicolas Sarkozy, Seuil, 174 p., 16 euros.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 181369

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Résistances   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License