Warning: strstr() expects parameter 1 to be string, array given in /home/sindibad/public_html/ecrire/inc/texte.php on line 408
La Trahison de Siné - [Le site de Sindibad]
Le site de Sindibad
Siné poignarde dans le dos un ami "trop" propalestinien

La Trahison de Siné

Par J.M. BOURGET. Publié sur Bakchich.info
vendredi 12 septembre 2008

"SINE HEBDO" est né sur une jolie petite trahison. Joli début…

Publié sur Bakchich. info

Viré vireur : Siné fout à la porte de son hebdo un ami des palestiniens.

Quand Siné est débarqué par l’excellent Philippe Val, le plus indigné des indignés est son ami Christophe Oberlin, professeur de médecine, l’un des meilleurs spécialistes au monde de la chirurgie de la main. Oberlin est un saint laïc qui, plutôt que de faire du fric et d’accumuler les kilomètres aux volants de BMW, préfère bricoler des mains à des africains dont les doigts ont été mangés par la lèpre. Puis Oberlin découvre le sort fait aux palestiniens. L’état des lieux l’indigne. Comme ce type calme et bien élevé ne fait rien à moitié, il décide de passer 10 jours tous les deux mois à Gaza pour y réparer des chairs encore réparables, pour y former des élèves. Il fait la même chose en Algérie. Le tout pour pas un kopek, bien sûr.

De fil en aiguille (à suturer), en 2004 Oberlin se retrouve sur la liste Euro-Palestine pour les élections européennes. Pour compagnons de route, il a Siné et Dieudonné. Nous nous situons là à une époque ou l’amuseur black n’a pas encore été victime de la sortie de route qui le conduira à faire baptiser son gosse avec Le Pen pour parrain et autres délires. Oberlin fait peur puisque dans certaine banlieue il obtient des scores surprenant. C’est donc un type dont il faut se méfier.

Si Dieudonné, poussé vers les poubelles de l’histoire est renié, « Bob » Siné reste un ami d’Oberlin. D’où l’indignation du professeur quand Val fait la valise de l’amateur de chats. Oberlin est le premier à pousser à la naissance d’un « Siné Hebdo ». Il tanne ses amis (parfois bien septiques) pour les mobiliser sur ce projet… Mais comme le chirurgien n’est pas du genre à ne faire du bruit qu’avec sa langue, il se met en position pour faire du tapage avec un futur « Siné Hebdo ». Il trouve un peu de fric, met sa maison, son frigo, sa cave, ses ordinateurs et son pote informaticien à la disposition de Siné et de son hebdo signe un protocole d’accord. Puis Oberlin part en vacances.

Dans les Alpes, le coup de téléphone d’un ami le rattrape : « Christophe, je crois que tu es cocu. La bande à Siné est chez toi pour faire un journal sans toi… ». Quand le professeur rentre chez lui, il y trouve les cogiteurs d’hebdo bien en place. Comme le docteur n’est pas un facho et qu’il ne veut pas virer les amis de son vieux pote dessinateur à coups de pied dans le cul. Il convoque d’autres amis, des vrais, qui remplissent sa maison et jouent du tambour. Siné comprend enfinqu’il n’a plus qu’à se barrer ailleurs.

Mais, c’est bien connu depuis Gutemberg, les ordinateurs ont une mémoire. Sur les siens, le chirurgien suit à la trace un série de mails dont la philosophie est la suivante : « Si Oberlin, trop marqué aux côtés des palestiniens, reste dans le projet, nous perdons l’aide financière, morale et publicitaire de Guy Bedos… ». Alors Siné a fait comme Val, il a donné la priorité à l’intérêt de ses amis. Personne n’a encore osé dire à Oberlin qu’il est « antisémite ». Mais ça devrait venir.

10 septembre à 20h18

JM BOURGET


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 181369

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Résistances   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License