Warning: strstr() expects parameter 1 to be string, array given in /home/sindibad/public_html/ecrire/inc/texte.php on line 408
La trahison de l’Autorité de Ramallah face aux injonctions israéliennes et américaines - [Le site de Sindibad]
Le site de Sindibad
Mahmoud ABBAS s’enfonce dans la collaboration avec les criminels de guerre israéliens

La trahison de l’Autorité de Ramallah face aux injonctions israéliennes et américaines

Par Omar BARGHOUTI
dimanche 4 octobre 2009

Les Palestiniens ont trois malheurs : Israël, l’Amérique et Abbas

La trahison de l’Autorité de Ramallah face aux injonctions israéliennes et américaines

samedi 3 octobre 2009

Omar Barghouti - BDS Article publié sur le site Info palestine

L’Autorité palestinienne [AP de Ramallah] a cédé aux pressions israélo-américaines et a abandonné un projet de résolution condamnant les crimes de guerre d’Israël à Gaza, retardant ainsi jusqu’au mois de mars 2010, au plus tôt, l’adoption du rapport de Richard Goldstone par le Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies.

La collaboration est un engrenage dont Abbas ne pourra plus se défaire...

Cette dernière trahison ouverte de l’AP par rapports aux droits palestiniens - en plus de sa complicité éhontée avec la campagne d’Israël visant à miner les efforts au niveau international pour que cet Etat soit jugé responsable de ses crimes de guerre et crimes contre l’humanité commise contre 1,5 million de Palestiniens dans Gaza - est survenue quelques jours après que le gouvernement israélien d’extrême droite ait ouvertement exercé un chantage sur l’AP, exigeant qu’elle abandonne le rapport Goldstone en échange de « l’autorisation » pour la mise en service d’un second fournisseur de communications pour téléphones mobiles dans les territoires palestiniens sous occupation.

Selon des informations publiées dans les médias arabes et israéliens, des fonctionnaires de l’AP sont personnellement investis dans cet deuxième opérateur mobile et perdraient de l’argent s’il n’étaient pas autorisés à fonctionner par les forces d’occupation [on trouve parmi les principaux intéressés le propre fils de Mahmoud Abbas - N.d.T]. Pour le moins, ces informations doivent être soumises à enquête par un organisme fiable, objectif et compétent et tout ceux qui seront impliqués devront être jugés légalement responsables envers le peuple palestinien. Marchander les droits des Palestiniens et le devoir fondamental de protéger les Palestiniens sous occupation en échange de gains personnels est la définition de base de la collaboration et de la trahison. Ces accusations ne devraient pas être pris à la légère par qui que ce soit dans l’AP ou dans la société palestinienne dans son ensemble.

Mais même si cet angle personnel s’avèrerait être imprécis ou exagéré, le seul fait que le « gouvernement » de l’AP - qui n’a AUCUN mandat démocratique ou légal pour représenter les Palestiniens en Cisjordanie occupée (encore moins à Jérusalem-est occupé ou à Gaza) - ait pris la responsabilité de parler au nom de tous les Palestiniens devant le Conseil des Droits de l’Homme et décidé de céder face aux exigences d’Israël et de s’accorder avec ses plans pour tuer le rapport de Goldstone, est une forme explicite de trahison à l’égard des 1,5 million de Palestiniens à Gaza, des près de 1500 tués dans le massacre israélien et de tous ceux qui ont perdu leurs maisons, leurs vies, leurs membres, leurs yeux, leurs proches, les écoles, les hôpitaux, les usines, les fermes, etc.

Il s’agit d’une trahison de l’efficace campagne du mouvement BDS de la société civile qui a commencé à toucher les intérêts israéliens et à mettre en avant sa responsabilité face au droit international. C’est une trahison du mouvement de solidarité dans le monde qui a travaillé dur, principalement dans la rapide campagne de promotion du mouvement BDS, pour en finir avec l’impunité d’Israël et pour faire respecter les universels droits humains.

En bref, c’est une TRAHISON.

Il est grand temps que soit progressivement et de façon responsable, dissoute l’Autorité palestinienne, puisqu’elle a achevé sa transformation d’une institution sous contrainte, sous-traitante du régime d’occupation, en un instrument docile utilisé par Israël pour parer à l’applicabilité du droit international et pour perpétuer l’oppression israélienne et la négation de nos droits fondamentaux.

Omar Barghouti

* Omar Barghouti appartient à cette nouvelle génération d’intellectuels Palestiniens qui n’ont jamais adhéré à la solution « Deux peuples, deux États » et qui appellent au boycott, au désinvestissement, et à des sanctions à l’égard d’Israël.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 181369

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Résistances   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License