Warning: strstr() expects parameter 1 to be string, array given in /home/sindibad/public_html/ecrire/inc/texte.php on line 408
Brice, champion de France de la lutte contre le racisme et l'antisémtisme - [Le site de Sindibad]
Le site de Sindibad
Défense de rire

Brice, champion de France de la lutte contre le racisme et l’antisémtisme

Ce n’est pas une blague
mercredi 16 décembre 2009 par Sindibad

Comment vous expliquer ? Brice Hortefeux, sacré champion du monde de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme par l’UPJF, c’est comme si Kaddafi le libyen récompensait Ben Ali le tunisien pour son combat pour les droits de l’homme et la liberté d’expression, Poutine le russe qui féliciterait Bush pour ses efforts pour la paix ou encore Faurisson qui décernerait le prix de la tolérance à Le Pen.

On l’apprend dans Libé et le Nouvel Obs, Brice Hortfeux, vous savez, ce ministre que Nicolas a offert à la France et qui à propos des arabes, trouve que « Quand il y en a un, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes », ce ministre qui est toujours ministre de la République, puisqu’il a été certifié non raciste par la LICRA, organe officiel qui aide le simplet citoyen à faire le tri entre les « antisémites », c’est-à-dire ceux qui critiquent Israël, et entre ceux qui racontent des grosses blagues sur les arabes et les noirs et qui, eux, sont des grands humanistes, eh ben ce sacré Brice vient de recevoir un Prix et pas n’importe quel prix, pas celui de l’auvergnat le plus rigolo de l’année, non, messieurs, dames, Monsieur Brice, vient de se voir décerné le prix de la lutte contre le racisme et contre l’antisémitisme, et pas par n’importe qui, par l’Union des patrons et des professionnels juifs de France (UPJF), s’il vous plait !

Comment vous expliquer ? Brice Hortefeux, sacré champion du monde de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme par l’UPJF, c’est comme si Kaddafi le libyen récompensait Ben Ali le tunisien pour son combat pour les droits de l’homme et la liberté d’expression, Poutine le russe qui féliciterait Bush pour ses efforts pour la paix ou encore Faurisson qui décernerait le prix de la tolérance à Lepen.

Mais qu’est ce que l’UPJF, l’Union des patrons et professionnels juifs français ? Une organisation de patrons qui militerait pour une baisse des charges patronales ? Le retour au 39 heures ? L’ouverture des magasins le dimanche ? Pas du tout, nanan. La seule chose qu’ils ont à nous vendre, c’est Israël et sa politique de colonisation. Les responsables de l’UPJF sont avant tout des patrons de la désinformation et des professionnels de la propagande.

Leur idéologie est claire et limpide : La guerre d’Israël contre les Palestiniens s’inscrit dans la droite ligne du choc des civilisations et Israël défendrait le monde démocratique et civilisé contre la barbarie islamique. Une idéologie de propagande qui saute aux yeux quand on jette un coup d’œil sur leur site : désinformation au profit d’Israël et pour justifier la guerre contre l’Iran et surtout un thème récurent : L’islamisation de l’Europe. Ainsi on peut trouver sur le site de l’UPJF une curieuse liste des mosquées ou des projets de construction de mosquée en France, dont on ne comprend pas l’intérêt sinon de fournir des informations à tous les artistes qui aiment faire des tags sur le mur des lieux de culte musulmans ou qui aiment y déposer des pieds de porcs. Toujours sur le site de l’UPJF qui décerne des prix de lutte contre le racisme et l’antisémitisme, on trouve aussi un lien qui nous renvoie vers un observatoire de l’islamisation.. Sur ce site ami de l’UPJF, on peut admirer par exemple une vidéo sur le "Paris occupé". *. Cet observatoire fournit aussi aux internautes quelques bonnes adresses, comme par exemple le lieu de travail de Houria Bouteldja, porte parole des Indigènes. Certainement pour faire plaisir aux fans qui veulent lui envoyer des fleurs.

Sur le site de l’UPJF, ils adorent un certain Giulio Meotti. un type complétement obsédé par l’Islam, qui voit des barbus et des minarets partout. Ils l’adorent tellement qu’ils republient ces textes plusieurs fois comme celui intitulé « Dans la casbah de Rotterdam » où l’auteur décrit ce qu’il appelle la capitale de l’Eurabie : « Nous sortons faire un tour dans les quartiers islamisés. A Oude Westen on ne voit que des arabes, des femmes voilées de la tête aux pieds, des magasins alimentaires ethniques, des restaurants islamiques et des centres commerciaux de musique arabe ». Dans un autre extrait on peut aussi découvrir ce qui fera frissonner de peur nos lecteurs français :

« Il y a un an, la ville est entrée en ébullition quand les journaux ont rendu publique une lettre de Bouchra Ismaili, conseillère municipale de Rotterdam : « Ecoutez bien, débiles imbéciles, nous sommes ici pour y rester. C’est vous qui êtes des étrangers ici, avec Allah de mon côté je ne crains rien ; laissez-moi vous donner un conseil : convertissez-vous à l’islam et trouvez la paix ». Il suffit de faire un tour en ville pour comprendre que, dans bien des quartiers, on n’est plus en Hollande mais dans un morceau de Moyen-Orient. Certaines écoles ont une "salle du silence" où les élèves musulmans, majoritaires, peuvent prier cinq fois par jour, avec un poster de la Mecque, le Coran et des ablutions rituelles avant la prière. Un autre conseiller municipal musulman, Brahim Bourzik, veut faire dessiner en divers points de la ville des emplacements où s’agenouiller en direction de la Mecque ».

Derrière la peur du musulman que l’UPJF essaye de distiller dans son site, se cache en réalité un vrai groupe de pression qui se fout des intérêts des juifs de France, son seul centre d’intérêts c’est Israël. C’est un lobby qui a des appuis en haut lieu et qui essaye d’influencer la politique française : intérieure, c’est-à-dire vers plus de répression par la mise en place de lois discriminatoires envers les musulmans français (voile, burqa, minarets, etc.), extérieure en « faisant le ménage » au quai d’Orsay afin de le débarrasser des ses éléments favorables à une politique arabe au profit de fonctionnaires et de politiques défendant les intérêts d’Israël. Il faut dire que les résultats de ce lobbying dépassent largement les espérances. L’UPJF ne peut pas être déçu par Kouchner, Sarkozy et Hortefeux. On comprend mieux pourquoi Brice a largement mérité son prix.

*Vous ne pouvez malheureusement plus admirer cette vidéo qui a été visible jusqu’au 15 décembre 2009. Les responsable de l’observatoire de l’islamisation l’ont supprimé mais ont laissé le texte (pour le moment).


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 181369

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Résistances   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License