Warning: strstr() expects parameter 1 to be string, array given in /home/sindibad/public_html/ecrire/inc/texte.php on line 408
Monsieur Le Président, vous êtes un sacré menteur ! - [Le site de Sindibad]
Le site de Sindibad
Commémorations du 11 septembre

Monsieur Le Président, vous êtes un sacré menteur !

10 minutes de discours, 4 gros mensonges
dimanche 11 septembre 2011 par Sindibad

Monsieur Le Président, vous êtes un sacré menteur !

Vendredi 9 septembre, Nicolas Sarkozy a prononcé un discours d’une dizaine de minutes à l’ambassade américaine à Paris à l’occasion de la commémoration planétaire du 11 septembre. Jamais un discours aussi court n’a contenu autant de mensonges.

Mensonge numéro 1 :

Monsieur le Président, vous avez dit :

« En détruisant aveuglément autant de vies, au cœur de la démocratie américaine, c’est aux valeurs de toutes nos démocraties que les terroristes voulaient porter un coup fatal. C’est aussi à la coexistence apaisée entre les civilisations qu’ils comptaient rendre impossible, en pensant jeter irrémédiablement l’un contre l’autre notre monde occidental et le monde musulman. Cette ambition à proprement parler démente - car non seulement ces gens sont des De barbares, mais ce sont des fous, des déments, une bande d’assassins qui ne méritent même pas d’être reconnus comme porteurs d’une idéologie -, de cette ambition démente, il ne reste aujourd’hui que le crime et que la sauvagerie. Voilà l’héritage de ces gens : le crime et la sauvagerie »

Mensonge, car jamais la haine contre les musulmans n’a été aussi répandue en Europe et en Amérique. L’islamophobie s’est banalisée, encouragé notamment par vos discours et votre politique stigmatisant l’Islam et les musulmans. Monsieur le Président vous n’aviez jamais caché votre admiration de BUSH celui qui comparait ses guerres en Irak et en Afghanistan à des croisades contre le mal.

Mensonge numéro 2 :

Monsieur le Président, vous avez dit :

« Dix ans après, Ben Laden est mort. Al Qaïda est décapitée. L’Afghanistan n’est plus ce sanctuaire de l’obscurantisme d’où les terroristes planifiaient impunément leurs attaques à travers le monde. »

Nous ne saurons jamais si Ben Laden est mort le 2 mai 2011 ou plusieurs années auparavant. Nous ne savons pas si Al Qaïda est décapitée ou pas, puisqu’aujourd’hui même on nous dit que les USA craignent des attaques d’Al Qaïda. Nous savons par contre et vous le savez certainement mieux que nous que vous avez déjà perdu la guerre en Afghanistan.

Vous mentez monsieur le Président car les talibans n’attendent que le départ des derniers soldats occidentaux pour reprendre le pouvoir et chasser les dirigeants que vous aviez installé à Kaboul. Monsieur le Président, vous nous mentez aujourd’hui comme hier quand, candidat à la présidence, vous aviez promis de retirer rapidement les troupes françaises d’Afghanistan. A peine élu, vous aviez augmenté le contingent là-bas, et la France multiplia par 5 ses pertes humaines depuis. Des vies humaines pour rien et qui auraient pu être sauvées si vous aviez respecté vos engagements.

Mensonge numéro 3 :

Monsieur le Président vous avez dit :

« Après le doute né de l’effroi et de la violence du choc, nos sociétés sont restées ouvertes, sont restées fidèles à leurs valeurs. On ne combat pas les terroristes avec les méthodes des terroristes. On dit que l’Amérique ce jour-là, a perdu son innocence. Alors, ce que toutes nos démocraties ont gagné, c’est la conviction que nous, les démocraties, nous n’avons pas le droit d’être faibles. La faiblesse face aux barbares, c’est de la complicité. Nous n’avons rien renié de nos idéaux. Nous sommes plus déterminés que jamais à les défendre, Monsieur l’Ambassadeur, vous avez raison. »

Monsieur le Président, vous mentez, car jamais nos sociétés occidentales n’ont été aussi fermées, surveillés et répressives. Les restrictions les atteintes aux libertés n’ont jamais atteint un niveau aussi dangereux pour nos démocraties. Vos amis américains ont recréé les goulags ensoleillés à Guantanamo. Ils ont mis en place Patriot Act pour surveiller les citoyens américains et pour nous en France, vous avez crée Loppsi I, puis II.

Mensonge numéro 4 :

Monsieur le Président, vous avez dit :

« Chaque jour depuis ce 11 septembre, davantage de peuples, partout dans le monde, se réclament de nos valeurs. En Tunisie, en Egypte, en Libye, en Syrie, au Yémen, dans tout le monde arabe et musulman que les terroristes prétendaient incarner, des millions de gens se sont levés pour les valeurs de la démocratie et de la liberté.

A Benghazi et à Tripoli, les jeunes libyens sont descendus dans la rue. Ils n’ont pas dit : « à bas l’Amérique », ils n’ont pas dit : « à mort les juifs », ils n’ont pas dit : « à bas l’Occident et la France », ils ont dit : « des emplois, des universités, de la liberté ». Ils ont dit : « Plus d’OTAN, plus d’avions français dans le ciel pour lutter aux cotés de la jeunesse arabe ». Les fous barbares du 11 septembre ne l’avaient pas anticipé. La plus belle réponse à ces assassinats en masse et à ces assassins, c’est la libération des peuples arabes, autour des valeurs qu’ont toujours incarnées l’Amérique et la France, la démocratie. »

Monsieur le Président vous mentez. Ce n’est même plus du mensonge, c’est de l’indécence. Comment osez-vous dire cela ? Vous qui aviez déroulé le tapis rouge (comme le sang de toutes les victimes des dictatures arabes) à tous les dictateurs de la terre. Vous, qui aviez reçu avec les honneurs les dictateurs syrien, égyptien, tunisien et libyen ? Vous qui continuez de soutenir le régime de Mohammed VI au Maroc alors que celui-ci intensifie la répression du mouvement démocratique demandant plus de justice sociale et plus de démocratie ? Vous qui continuez de fermer les yeux sur le régime des militaires corrompus d’Alger ? Qui continuez de faire des affaires avec les émirs saoudiens qui coupent la main des voleurs, interdisent le droit de vote aux femmes qu’ils continuent de lapider s’ils les déclarent adultères ? Vous qui participez au blocus de Gaza en soutenant très activement les criminels de guerre israéliens coupables de crimes contre l’humanité à Gaza ? Comment osez-vous dire que les manifestants de Tunisie se déclarent de vos valeurs alors que votre ministre de l’intérieur proposait « le savoir faire français » pour mater les manifestants ?

Monsieur le Président, vous êtes tout simplement, un sacré menteur !

Sindibad Boy

www.sindibad.fr


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 181369

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site The Gwantanamo World News   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License