Warning: strstr() expects parameter 1 to be string, array given in /home/sindibad/public_html/ecrire/inc/texte.php on line 408
Rafles au Maroc - [Le site de Sindibad]
Le site de Sindibad

Rafles au Maroc

dimanche 24 décembre 2006 par Sindibad

Rafles au Maroc

Avec la bienveillance des autorités européennes, le gouvernement marocain vient, avec zèle, de démontrer qu’il excelle dans son rôle de gendarme chargé de protéger la forteresse Europe de « l’invasion des barbares », venus du sud du continent africain.

Ainsi, hier à l’aube, dans Rabat la capitale marocaine, les policiers marocains ont procédé à une véritable rafle des migrants africains qui vivent cachés, dans des conditions inhumaines, dans différents villes marocaines et qui attendent de pouvoir un jour traverser la méditerranée.

Connaissant "la grande humanité" des policiers marocains, on ne peut que être inquiet sur le sort qui leur est réservé.

Un beau cadeau de Noël pour Sarkozy et Chirac, ce dernier vient d’ailleurs d’arriver au Maroc pour passer les fêtes de fin d’année.

Voici le communiqué de l’ASDHOM, association de défense des droits de l’homme au Maroc :

Pas de trêve des confiseurs pour les migrants subsahariens au Maroc

Aujourd’hui au petit matin, les autorités policières de Rabat ont déclenché une véritable rafle des migrants subsahariens.

Selon ces mêmes autorités, plus de 250 personnes ont été arrêtées. Embarquées dans des bus à destination de l’Est du pays (Région de Oujda) pour les déposer comme à l’accoutumée sur les routes qui mènent à la frontière Algérienne.

Nous avons tous en tête les affreuses images, où des centaines de subsahariens ont été lâchement refoulés et abandonnés en plein désert et en plein été… Ces images émouvantes rapportées par des caméras de certains médias nous font craindre le pire pour ces nouveaux expulsés. Avec le grand froid qui sévit dans cette région, la santé et la vie des familles concernées sont en danger…

L’ASDHOM condamne de nouveau ces méthodes inhumaines et alerte les autorités marocaines sur les dangers qui guettent les expulsés, dont des femmes et enfants. Leur vie et leur dignité doivent primer avant toute considération politique.

Les autorités Européennes qui font jouer au Maroc le gardien des frontières de Sud de l’Europe ne peuvent s’exempter de leur responsabilité et doivent agir pour que l’irréparable ne se produise en cette fin d’année.

Bureau Exécutif de L’ASDHOM

Paris le 23 décembre 2006


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 181369

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site The Gwantanamo World News   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License