Le site de Sindibad

Le Pen est un homme sympathique, marrant et cultivé !

jeudi 21 décembre 2006 par Sindibad

Quand Serge Moati tombe en admiration devant Le Pen ! Personne ne trouve ça choquant, mais quand c’est Dieudonné...

"Le Pen est un homme sympathique, marrant est cultivé." Halte à la banalisation de l’extrême droite

Quand Serge Moati tombe en admiration devant Le Pen ! Personne ne trouve ça choquant, mais quand c’est Dieudonné...

Vous avez tous entendu parler de la visite de Dieudonné à la fête du Front National. Tous les journalistes ont commenté avec un certain plaisir non dissimulé le rapprochement du comique et du grand blond, voyant dans cette rencontre une conséquence logique de la dérive antisémite de celui qui naguère combattait le FN à Dreux.

Mais il n’ y pas que Dieudonné qui trouve que Le Pen est un homme fréquentable, une autre célebrité va plus loin puisqu’elle déclarait au JDD du 26 novembre 2006, que Le Pen est un homme "sympathique, marrant et cultivé". Cette célebrité n’est autre que le journaliste et présentateur télé Serge Moati. Ce dernier est quasiment sous le charme du borgne : "Il a quelque chose de ces grands bons-hommes que l’Histoire traverse et qui traversent l’Histoire. C’est un peu le Mitterrand de son camp, parvenu à fédérer à une époque où la mode était à la gauche. Enfin, c’est un grand orateur et comme je suis sensible au verbe pour avoir beaucoup travaillé avec Mitterrand, je peux me laisser embarquer" .

Cet hommage rendu par un grand homme de la télévision à l’homme du détail de l’histoire aurait du provoquer l’indignation de ses confrères. Il n’en est rien, seul le Canard Enchainé du 6 décembre 2006 a réagi par un article titré : "Ne nous fachos pas" qui relate les propos élogieux de Serge Moati sur ce grand visionnaire de l’histoire qu’est Jean Marie Le Pen :"On aurait dû l’écouter. Il a été le premier à parler de la dissolution de l’identité française ; de l’Europe qui prend le pas sur la France, où ne se prennent plus les décisions qui la concernent ; de l’appauvrissement, de la fragilité des petites classes moyennes d’ouvriers et d’employés, qui massivement sont allées le rejoindre".

Dans cet article du Canard, on apprend aussi que les syndicalistes du SNJ-CGT de France Télévision se sont indignés que France 5 s’offre dans "Le Monde", un quart de page de pub pour cette émission avec Le Pen. Cette publicité aurait couté environ 23000 €.

Bref, rien n’est trop beau pour ce "grand bon-homme que l’histoire traverse et qui traverse l’histoire", conclut le Canard.

Sindibad


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 181369

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Deux poids, deux mesures !   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License